Abonnement NewsLetter Panier
  1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Actualites
  6. /
  7. Travaux publics: vers l’élaboration...
    Actualites

Travaux publics: vers l’élaboration d’un système d’information sur l’état des routes dans chaque wilaya

10 février 2024 - 19 h 50 min

Le ministre des Travaux publics et des Infrastructures de base, Lakhdar Rekhroukh a annoncé, jeudi à Alger, que son département ministériel préparait la mise en place d’un système d’information continue sur l’état des routes dans chaque wilaya.

Lors d’une plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par Hadjira Abbas, vice-présidente de l’APN, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, M. Rekhroukh a indiqué que le secteur était en passe d’élaborer un système d’information continue sur l’état des routes dans tout le pays, afin d’assurer l’entretien permanent des routes, avec un budget raisonnable.

Relevant que « le secteur accordait une grande importance à l’entretien des routes, le réseau routier d’Algérie étant le plus grand réseau en Afrique, le ministre a fait savoir que le budget alloué cette année à l’entretien des routes est considérable, soit environ 60 milliards de dinars ».

Le ministre répondait à une question du député Baghdad Benamara (parti du Front de libération nationale), sur l’entretien des routes de la wilaya d’El Bayadh.      

A cet effet, il a précisé que la direction des travaux publics de cette wilaya bénéficie d’un budget annuel pour l’entretien périodique et ordinaire, en utilisant les moyens matériels permettant aux agents d’entretien d’intervenir pour désensabler et réparer les dégâts à temps, en vue d’améliorer la qualité du service au niveau des réseaux routiers de la wilaya.

En réponse à une question du député Abderezzak Touati (Mouvement El Bina), sur la réalisation du dédoublement de la voie pour l’entrée sud de la wilaya de Jijel qui la relie à Djemila via Texenna, Kaous et le chef-lieu de wilaya, le ministre a affirmé que l’opération du dédoublement de l’intégralité du tronçon dans le territoire de la wilaya de Jijel sur une distance de 54,9 km ne constitue pas actuellement une priorité pour le secteur, en raison d’un projet en cours de réalisation près de la RN77, à savoir une pénétrante de l’autoroute est-ouest reliant le port de Djen-Djen (Jijel) à El Eulma (Sétif) sur une distance de 110 km.

« La réception des deux tronçons de cette pénétrante sur une distance de 40 km est prévue fin 2024 », a fait savoir le ministre qui a souligné que ce projet comporte trois échangeurs qui se croisent avec la RN77.

Selon le ministre, le tracé de la RN77 traverse une région caractérisée par des reliefs montagneux difficiles et passe par le barrage de Tabellout via deux viaducs. Etant donné l’impossibilité d’élargir cette route, le secteur envisage de réaliser un tunnel vers le chef-lieu de wilaya.

Concernant le tronçon de la RN77 reliant le point de jonction de la RN43 au point de jonction de la pénétrante de l’autoroute Djen-Djen/El Eulma, « une étude a été inscrite pour son dédoublement avec un taux d’avancement de 10 %, sachant que les travaux seront achevés au début du deuxième trimestre de l’année en cours ».

Pour ce qui est du dédoublement de ce tronçon à partir de la RN sur une distance de 8 km, son inscription dans le cadre du projet de loi de finances pour 2025 a été proposée avec une enveloppe financière estimée à 1,8 milliard de DA en vue de décongestionner ce tronçon. 

Répondant à une question du député Chadi Derradji (RND) concernant la réalisation d’une rocade dans la partie nord de Chelghoum Laid (Mila), le ministre a indiqué qu’une demande avait été soumise aux services du ministère des Finances par le wali de Mila, et qu’elle est actuellement en cours d’examen en coordination avec les services ministériels, ce qui permettra à la Direction des Travaux publics de la wilaya de poursuivre les études techniques, de déterminer les coûts finaux du projet, et de le réaliser en deux phases, qui seront définies une fois que les coûts finaux et le budget de l’opération initiale seront connus.

Le ministre a également fait savoir que « des études globales seront lancées pour tous les échangeurs de l’autoroute », soulignant que « la distance entre un échangeur et un autre sera de 20 à 25 Km sur l’autoroute ».

Il a également insisté sur « la possibilité de recourir à des solutions techniques alternatives aux échangeurs ».

Concernant la question du député Yazid Bouhanaf (Indépendants) sur les tronçons restants du projet du chemin de wilaya de Chelaalaa (Batna), le ministre a annoncé que les services locaux des Travaux publics s’attellent actuellement à la préparation d’un nouveau cahier des charges afin de réaliser les travaux restants du projet et de le livrer dans les plus brefs délais.

Ce cahier des charges sera ensuite soumis à la commission des marchés compétente pour étude et approbation, afin de pouvoir lancer des appels d’offres pour attribuer le projet à une autre entreprise qui sera chargée de sa réalisation.

APS


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

inDrive organise une compétition inédite pour ses chauffeurs en Algérie

inDrive, le géant international de la mobilité et des services urbains, a lancé une compétition unique en Algérie destinée à récompenser 15 de ses chauffeurs …

+

JMC Motors Algérie lance son offre de diagnostic gratuit pour les véhicules JMC

JMC Motors Algérie, le représentant officiel de la marque JMC en Algérie, est fier d’annoncer le lancement de sa première opération au sein de son …

+

EQUIP AUTO Algeria 2024 : L’édition de tous les records!

L’édition 2024 d’EQUIP AUTO Algeria promet d’être un événement sans précédent dans le secteur automobile. Avec une croissance remarquable de plus de 100% par rapport …

+

Transport ferroviaire : la SNTF dément l’augmentation des prix

la société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a confirmé que les prix des billets n’ont subi aucun changement et qu’ils sont toujours en vigueur selon le …

+